Journalisme : « Petite histoire du format long »

« À l’heure des tweets laconiques n’excédant pas les cent quarante signes, le succès du journalisme « au long cours » interpelle. Le slow journalism semble évincer le binge journalismpour le plus grand plaisir des lecteurs, qui apprécient ses valeurs éthiques et esthétiques. »

Sur InaGlobal : Petite histoire du format long.